L’herbicyclage est une pratique culturale qui consiste à laisser les résidus de tonte sur place plutôt que de les ramasser. Cette façon de faire a de nombreux avantages environnementaux et économiques.

Diminution du temps requis pour la tonte

Comme les résidus de tonte sont laissés sur la pelouse, il n’est pas nécessaire de vider le sac de la tondeuse ou de les ramasser à l’aide d’un râteau. Cela permet de réduire le temps nécessaire pour tondre le gazon.

30
des besoins en fertilisants peuvent être comblés par l'herbicyclage.

Réduction de besoins en fertilisants

Les résidus de tonte, lorsqu’ils sont laissés sur place, sont rapidement dégradés par les microorganismes présents dans le sol. Lors de cette dégradation, les éléments nutritfs contenus dans le gazon tondu sont relâchés dans le sol et peuvent ainsi être réabsorbés par la pelouse. Ce recyclage des éléments nutritifs permet de combler environ 30% des besoins en fertilisants d’une pelouse durable, permettant ainsi de réaliser des économies dans l’entretien de la pelouse.

Diminution des besoins en eau

L’erbcyclage permet de réduire les besoins en arrosage de plusieurs façons. D’abord, les résidus de tonte laissés sur place créent de l’ombrage sur le sol, ce qui diminue les pertes d’eau par l’évapotranspiration. De plus, l’herbe coupée devient une bonne source de matière organique qui permet d’augmenter l’infiltration d’eau dans le sol et la capacité de celui-ci à retenir l’eau.

Diminution de l’incidence des mauvaises herbes

Des recherches ont démontré que la pratique de l’herbicyclage, conjuguée avec une tonte haute, permet de diminuer la présence des mauvaises herbes dans la pelouse durable puisqu’elles n’ont pas de place pour s’installer.

Réduction du volume de déchets

Les résidus de tonte laissés sur place n’ont pas à être ramassés, transportés ni enfouis par les municipalités, permettant ainsi une réduction de l’émission de gaz à effets de serre, et une diminution des coûts liés à leur manipulation.