Une pelouse durable est une pelouse saine et en santé grâce à de bonnes pratiques culturales. Son apparence générale n’est peut-être pas «parfaite» mais elle permet de réduire l’utilisation des intrants (eau, fertilisants, etc.) et de tirer le meilleur parti de ses fonctions utilitaires et bénéfiques.

1 | Déchaumer

Au printemps, une fois le sol asséché, passez un râteau sur votre pelouse afin d’y enlever les feuilles mortes et les brins de gazon jaune. Cette première intervention permettra une reprise et/ou un verdissement accéléré de la pelouse.

2 | Aérer le sol

À l’aide d’un aérateur mécanique (disponible en location ou à l’achat chez Boulet Dépôt), l’aération consiste à extraire de petites carottes de terre.

L’aération permet donc :

  • une décomposition de la matière organique accélérée par une meilleure activité des micro-organismes du sol
  • une augmentation du niveau d’oxygène dans le sol et par le fait même, une meilleure pénétration de l’eau

Le printemps et l’automne sont les périodes idéales pour l’aération.
Important : Évitez de faire une aération sur un sol détrempé ou gelé.

3 | Le terreautage

Cette pratique consiste à ajouter une mince couche de terreau (1 cm ou moins) directement sur la pelouse existante.

Quelle terre utiliser pour réaliser un terreautage ?
Utiliser seuls ou en mélange selon le type de sol :

  • Le compost
  • La terre noire
  • La mousse de tourbe
  • Le sable

Comment faire :

  • Aérez le terrain
  • Appliquer le terreau à la pelle ou de façon mécanique
  • Passez un râteau afin de faire descendre le terreau à la base des tiges de la pelouse
  • Ensemencez si votre gazon doit être rénové ou si il manque de densité

Cette pratique est reconnue pour :

  • Améliorer graduellement la qualité du sol
  • Réparer les zones endommagées de votre pelouse et augmenter sa densité
  • Stimuler la décomposition de la matière organique

4 | Fertiliser

La fertilisation permet d’apporter à la plante de que le sol ne peut lui fournir en quantité adéquate. Une fertilisation fournira les nutriments tels l’azote, le phosphore et le potassium. Richer-Boulet offre une game complète de fertilisants avec ou sans phosphore.

Les fertilisants sont regroupés en 4 catégories* :

Engrais organiques : Engrais provenant de la transformation de déchets végétaux et/ou animaux. Ils sont dérivés à 100% de sources organiques, soit animal ou végétal.

Engrais à base organique : Engrais composés d’engrais organiques d’origine naturelle et d’engrais synthétiques. Ces engraiss contiennent un minimum de 15% de matières organiques d’origine animale ou végétale.

Engrais naturels : Engrais entièrement composé de sources naturelles, de substances organiques ou de minéraux provenant de gisements naturels.

Engrais de synthèse : Engrais fabriqués à l’aide de processus industriels. Ils contiennent les éléments fertilisants qui sont initialement solubles et disponibles.

*Peu importe le type d’engrais utilisé, le gazon absorbe les éléments nutritifs sous la même forme.

Fréquence de fertilisation pour une pelouse en santé
Plusieurs petites applications, réalisées au bon moment et à la bone dose, sont suffisantes. La fertilisation favorise une croissance continue tout en optimisant l’absorption des éléments nutritifs par la plante. Il est important de respecter le mode d’emploi et les doses recommandées sur le sac d’engrais. Nous recommandons également une analyse de sol avant l’application d’engrais.

5 | Tondre

Au printemps, nous conseillons de tondre le gazon à 5 cm. À la fin du printemps, et ce, jusqu’à la fin de l’été, une coupe à 8 à 10 cm est favorisée. Enfin, à l’automne, nous suggérons de revenir à une hauteur de 5 cm. La tonte du gazon ne doit pas être trop courte. Une pelouse trop courte favorise les mauvaises herbes, un gazon gardé à la bonne hauteur empêchera ces dernières de pousser. Évitez de tondre le gazon en périodes de sécheresse.

Herbicyclage : Une idée verte
Les rognures de tonte fournissent un apport nutritionnel important au sol tout en réduisant les quantités de résidus à collecter par les municipalités.

6 | Arroser la pelouse

Une pelouse en santé nécessite environ 2.5 cm (1 pouce) d’eau par semaine en incluant l’eau de pluie et d’irrigation. Les meilleurs moments pour arroser le gazon sont le matin entre 4h et 10h et en début de soirée entre 18h et 20h.

Il est important de noter qu’en période de sécheresse prolongées, le pâturin du Kentucky entre en dormance et devient jaune afin de mieux résister au stress. Il n’est pas mort et n’a pas besoin d’arrosage supplémentaire. Il reprendra son apparence normale une fois les précipitations revenues.